•  

     

     

     Veuillons sur la porte de notre cœur

     

    Message de Marcel ANTOINE du 19 août 2016

     

    Textes de référence : Ézéchiel 8 v 1 à 13 ; Job 34 : 22b ; Deutéronome 4 v 15 à 17 ; Jean 3 v 20 ; Éphésiens 5 v 10 à 12 Ézéchiel 9 v 9 ;  2 Timothée 3 v 13 ; Apocalypse 22 :v11 

    Texte principal : Ézéchiel 8 : 1 à 13

    Songe : Mon épouse et moi cherchions une maison (à louer). Je nous vois arriver dans une maison d’une pièce dans laquelle il y avait des choses laissées par la personne qui l’avait occupée précédemment, notamment une armoire. Je l’ai regardé me disant que même si on la poussait dans un coin elle ne tiendrait pas car elle était branlante et en même temps j’ai vu mon épouse qui y arrangeait des vêtements ; Il y avait aussi un placard sur lequel il y avait un objet recouvert d’un bout de tissu, et un réfrigérateur. Et moi j’ai pris un torchon pour essuyer le réfrigérateur mais il était propre…il n’y avait pas de poussière dessus. J’ai ouvert le réfrigérateur et mes yeux se sont portés sur ce qu’en contenait la porte. C’était chargé et je disais : Tout ce qui était dans la porte de ce réfrigérateur (condiments, petites bouteilles…) c’est trop…On n’a pas besoin de tout cela ; C’est trop rempli. Il faut que je m’en débarrasse…

    Ma bible étant toujours près de moi, je l’ai ouvert à Ézéchiel 8 et c’est alors que j’ai fait le rapprochement avec le songe que j’ai eu.

    Lisons Ézéchiel 8 : 1 à 13

    V1 La main du Seigneur de l’Éternel tomba sur moi.

    L’esprit de Dieu est descendu sur Ézéchiel pour lui révéler, lui montrer, lui faire connaître, lui faire voir ce qui se fait. Quand l’esprit de Dieu est sur quelqu’un, quand il est à l’œuvre, il révèle, montre des choses cachées qui se font en secret et il conduit.

    Qui peut conduire dans la vérité ? c’est l’esprit de vérité. La parole de Dieu dit : Qui peut connaître le cœur de Dieu si ce n’est l’Esprit de Dieu.

    V3 Il étendit une forme de main et me saisit par les cheveux. L’esprit m’enleva entre la terre et le ciel, et me transporta, dans des visions divines à Jérusalem, à l’entrée de la porte intérieure, du côté du septentrion, où était l’idole de la jalousie.

    L’esprit enleva et transporta Ézéchiel dans une vision à Jérusalem…à l’entrée de la porte intérieure. L’esprit de Dieu qui sonde les cœurs et les reins, connait ce qui se passe en chacun de nous. Il voit tout ce qu’il y a au-dedans du peuple de Dieu. Il voit tout ce qui est devant la porte du cœur des enfants de Dieu. C’est pourquoi Dieu dit que nous devons veiller sur notre cœur.

    A l’entrée de la porte intérieure, du côté du septentrion, où était l’idole de la jalousie.

    C’est une idole…La jalousie est une idole. Elle peut égarer, emmener à l’erreur, à la perdition. Elle peut empêcher de voir la face de Dieu et d’entendre le son de la trompette.

    V5 ... Et voici, cette idole de la jalousie était au septentrion de la porte de l’autel, à l’entrée.

    Où est l’autel de Dieu ? Dans le cœur ! C’est là sa demeure car il habite en nous maintenant. C’est pourquoi nous devons veiller sur notre cœur. Qu’il n’y ait rien qui soit pour nous une pierre d’achoppement, une occasion de chute, un obstacle, une idole…rien…Veillons sur nos cœurs !

    A la porte de l’autel: Veillons sur la porte de nos cœurs. Que chacun de nous veille sur la porte de son cœur dit l’Éternel. Le cœur est la source. S’il est rempli de choses qui viennent de Dieu, nous allons lui être agréables. Mais si notre cœur est rempli de choses contraires à la parole de Dieu nous allons lui être désagréables, voire même rejetés par Dieu. Veillons ! Veillons sur notre cœur.

    Nous avons l’exemple de Caïn… à qui Dieu dit : chasse-le !- le péché-. Il dort sur le seuil de ta porte. Chasse le mal ! Veille sur la porte de ton cœur !

    La parole de Dieu dit : la mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; et c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle…

    Si notre cœur est en bon état nous allons prospérer à tous égards, mais s’il est contaminé, s’il est mauvais, comment pouvons-nous être agréables à Dieu !

    V6 Et il me dit : Fils de l’homme, vois-tu ce qu’ils font, les grandes abominations que commet ici la maison d’Israël, pour que je m’éloigne de mon sanctuaire?

    Ne sommes-nous pas le temple du Dieu vivant ? Le temple du Saint-Esprit ? L’habitation de Dieu ? Mais s’il y a tant d’abominations dans le cœur du peuple de Dieu, dans la maison de Dieu, le peuple de Dieu va éloigner la présence de Dieu au milieu d’eux. C’est pourquoi nous voyons tant d’assemblées qui sont endormies car elles n’ont pas la révélation ; elles n’ont pas l’esprit de Dieu à l’œuvre pour leur révéler les choses…

    Mais tu verras encore d’autres grandes abominations.

    Où sont ces grandes abominations? Dans la maison de Dieu ; Parmi le peuple de Dieu, la maison d’Israël. Beaucoup d’abominations vont encore se faire parmi le peuple de Dieu. Mais nous qui avons le privilège d’entendre, Dieu nous communique, nous révèle les choses, afin que nous nous laissions transformer, façonner, et que nous nous éloignions de ces choses pour lui être agréables.

    V7 Alors il me conduisit à l’entrée du parvis. Je regardai, et voici, il y avait un trou dans le mur.

    S’il y a un trou, c’est qu’on peut voir à travers ce trou.

    V8 Et il me dit : Fils de l’homme, perce la muraille ! Je perçai la muraille, et voici, il y avait une porte.

    A travers le songe dont j’ai parlé, …… Faisons le rapprochement,- lorsque j’ai ouvert le réfrigérateur qu’est-ce qu’il y avait dans la porte ?...Pas à l’intérieur du frigo même, mais dans la porte, sur une façade…

    Et voici, il y avait une porte.

    V9 Et il me dit : Entre et vois les méchantes abominations qu’ils commettent ici !

    Tout ce qui était dans la porte, qu’est-ce que j’ai dit dans le songe ? : On n’a pas besoin de tout cela ; C’est trop rempli. Il faut que je me débarrasse, Nous devons nous débarrasser de tout cela ; on n’a pas besoin d’un réfrigérateur chargé. C’est tout ce qui était dans la porte du frigo qui était en abomination et qui était à jeter…le Seigneur me l’a communiqué.

    V10 J’entrai, et je regardai ; et voici, il y avait toutes sortes de figures de reptiles et de bêtes abominables, et toutes les idoles de la maison d’Israël, peintes sur la muraille tout autour.

    C’est tout ce qui était dans le frigo qui symbolisait des choses qui étaient en abomination à l’Éternel, tout ce qui se fait en secret. Parce qu’un frigo fermé a une belle apparence… J’ai pris un torchon pour l’essuyer, mais il n’y avait pas de poussière ; mais c’est l’intérieur qui était contaminé… C’est de l’apparence… des chosent qui frappent à l’œil et qui peuvent emmener à l’erreur et séduire, mais à l’intérieur il y a de l’abomination, des choses qui n’ont pas été approuvées par Dieu et qui méritent d’être jetées au feu.

    Job 34 v 22b

     …où puissent se cacher ceux qui commettent  l’iniquité.

    Certains disent qu’ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent car Dieu ne voit pas et qu’ils peuvent mener leur vie comme bon leur semble. Mais le Seigneur voit ! Dieu voit tout ce qui se fait dans le secret et il révèle tout... Rien n’est caché devant lui ; tout est à nu et à découvert. Dieu peut dévoiler en plein jour ce qui est caché dans les ténèbres.

    Deutéronome 4 v 15 à 17 

    Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un homme ou d’une femme. 

    Que rien ne soit pour nous enfants de Dieu, un obstacle, une pierre d’achoppement, une occasion de chute. Certaines choses dans nos vies auxquelles nous sommes attachées, sont importantes pour nous et dont nous devrions nous débarrasser, et nous ne le faisons pas …et Dieu veut que nous nous en débarrassions car ces choses sont des idoles dans nos vie ; des pierres d’achoppement et une occasion de chute pour nous … Nous n’en voyons pas l’importance mais Dieu nous demande de nous détacher, de nous débarrasser… et nous n’arrivons pas à faire ce qu’il nous demande pour que cela ne soit pour nous une malédiction.

    Revenons à Ézéchiel

    V11 70 hommes des anciens de la maison d’Israël, au milieu desquels étaient Jazania, fils de Schaphan, se tenaient devant ces idoles, chacun l’encensoir à la main, et il s’élevait une épaisse nuée d’encens.

    Devant leurs idoles ils avaient l’encensoir à la main ; or que veut Dieu ? Le fruit de nos lèvres qui monte vers lui comme un doux parfum de bonne odeur, un sacrifice de louanges ! Mais si l’intérieur n’est pas : propre, nettoyé, purifié, sanctifié, comment pourrons-nous faire monter le fruit de nos lèvres devant un Dieu 3 fois saint ! Comment pourra- t’il agréer notre louange comme un parfum agréable ? Mais Dieu veut demeurer, régner, siéger dans un temple éclairé, afin qu’il ait toute la place et que son nom soit glorifié. Dieu voit tellement de choses sur son trône qui nous éloigne de lui !...

    Dieu veut que nous consacrions plus de temps à l’exalter, à l’adorer, à rester à ses pieds comme Marie… et non le minimum… Mais nous donnons plus de temps à des choses qui peuvent nous éloigner, nous séparer de Dieu au lieu de nous consacrer à lui pour l’élever. Or nous devrions demeurer dans sa présence… Mais nous croyons et disons que le peu que nous lui donnons, il est glorifié. Mais est-ce cela que Dieu attend de nous en tant que sacrificateurs ? en tant qu’adorateurs ? Il a dit dans sa parole qu’il a fait de nous des adorateurs pour l’adorer en esprit et en vérité. Où est le temps que nous consacrons à Dieu afin qu’il puisse descendre et nous révéler, nous communiquer des choses ! Dieu nous veut pleinement à lui.

    Il veut, il demande que nous nous consacrions pleinement à lui…mais des anciens ! des anciens de la maison d’Israël, l’encensoir à la main…était-ce pour glorifier le Dieu vivant et faire monter une bonne odeur devant sa face?

    V12 Et il me dit : Fils de l’homme, vois-tu ce que font dans les ténèbres les anciens de la maison d’Israël, chacun dans sa chambre pleine de figures ? Car ils disent : l’Éternel ne nous voit pas.

    Si l’Éternel nous a donné à nous ses créatures la vue afin que nous puissions voir, son esprit, afin que nous puissions voir dans le monde spirituel, à plus forte raison lui qui donne, qu’est-ce qu’il ne voit pas ? Que pouvons-nous lui cacher ? Il voit tout, entend tout, connait tout nous dit la parole.

    Mais la maison de Dieu se livre à toutes sortes d’abominations ! Ils font ce qu’ils veulent et n’ont pas la crainte de Dieu. Quand on a la crainte de Dieu on s’applique à la loi et aux ordonnances divines pour être approuvé par lui et lui être agréable. Chacun doit s’examiner pour voir si ce qu’il fait est agréable à Dieu…

    Jean 3 v 20 

    Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées. 

    Une église sans le Saint-Esprit, sans la révélation de Dieu est morte car le péché n’est pas dénoncé.

    Prenons l’exemple de Jean-Baptiste qui avait dit à Hérode, et à Hérodias n’est pas ta femme, c’est ta belle-sœur, la femme de ton frère! Il n’est pas permis d’avoir la femme de son frère ! C’est à cause de la vérité. Jean-Baptiste symbolisait l’église de Christ qui avait la vision, la révélation. Une église sans vision, sans révélation, sans le Saint-Esprit est une église morte. Pourquoi Hérodias avait demandé la tête de Jean-Baptiste ? C’était pour que son péché ne soit pas dévoilé. Une église morte ne peut pas dévoiler le péché Le Saint-Esprit qui est la tête de l’église doit pouvoir communiquer, révéler, mettre à nu… Mais lorsque le Saint-Esprit n’est pas là, l’église est morte, elle est charnelle ; le péché n’est pas dénoncé, et Dieu n’est pas glorifié. Mais quand le Saint-Esprit est là et est à l’œuvre dans l’église, certains ne peuvent y rester pour que leurs péchés ne soient mis à nu. Il faut que le peuple de Dieu marche dans la sanctification. Que celui qui se sanctifie se sanctifie encore et que celui qui se souille se souille encore que dit la parole.

    Il faut que le Saint-Esprit puisse mettre le doigt sur les choses qui se font dans les ténèbres et dont nous devrions nous débarrasser.

    L’église de Jésus-Christ est une église vivante conduite non par la chair, non par l’intelligence de l’homme, mais par l’esprit de vérité. l’esprit de Dieu révèle les desseins des cœurs…

    Éphésiens 5 v 10 à 12 

    Examinez ce qui est agréable au Seigneur ; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret. 

    Ne prenez point part aux choses infructueuses de ce monde ; mais dénoncez- les, condamnez-les. Condamnez ce qu’ils font en secret. Nous pouvons avoir un frère, une sœur dont nous connaissons la vie et les reprendre, mais s’ils veulent demeurer dans leur bourbier il faut s’en éloigner et se séparer pour les désapprouver dit le Seigneur ! sinon nous sommes aussi coupables qu’eux.

    Nous devons nous éloigner et nous tenir dans la sanctification, dans la lumière, dans la vérité. Sortons des ténèbres. Marchons dans les empreintes des pas de Jésus, dans la lumière, dans la vérité. Que celui qui se souille se souille encore, mais que celui qui se sanctifie se sanctifie encore.

    Ézéchiel 9 v 9 

    Il me répondit : l’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est grande, excessive ; le pays est rempli de meurtres, la ville est pleine d’injustice, car ils disent : l’Eternel a abandonné le pays, l’Eternel ne voit rien. 

    Dieu est-il aveugle ? Non ! Il voit tout. Les péchés du peuple de Dieu sont montés jusqu’à son trône et il ne peut accepter toutes ces abominations.

    Mais tu verras encore d’autres grandes abominations…

    2 Timothée 3 v 13 

    Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes. 

    Beaucoup sont aveugles, égarés, ne désirant pas être changés, mais préférant suivre ceux qui sont aveugles, au lieu de chercher la présence de Dieu afin qu’ils soient éclairés et dépouillés de leur vieille nature. Ils préfèrent suivre des imposteurs qui avanceront beaucoup plus dans le mal. C’est ce que dit la parole.

    Apocalypse 22 v 11 

    Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. 

    Nous sommes appelés à marcher chaque jour avec crainte, dans la sanctification, dans l’obéissance, les yeux fixés sur Jésus et les pieds posés dans l’empreinte de ses pas, dans l’humilité… pour arriver jusqu’au bout.

    Que la parole de Dieu reste gravée sur la table de nos cœurs et que nous puissions vivre par elle Chaque jour. Faisons ce que Dieu avait dit à Josué : « que ce livre, la parole, ne s’éloigne pas de ta bouche… médite-le jour et nuit pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit… »

    Que nous demeurions dans la parole afin que Dieu demeure en nous Et que son nom soit glorifié. Amen

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

     la coupe de la souffrance

     

    Message du vendredi 12 juin 2015  "De L’évangéliste Marcel Antoine"

     

    La coupe de la souffrance

     

    Mat 26 V 36 à 41

    36 Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier.

    37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.

    38 Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi.

    39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

    40 Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi !

    41 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

    Jésus a bu la coupe de la souffrance. Il a accepté la coupe car il savait que c’était la volonté de son père.

    Il savait qu’il avait un parcours à faire, de Getsémané à la croix de Golgotha. Il n’a pas regardé en arrière mais Il a été jusqu’au bout malgré les difficultés, malgré les insultes, malgré les coups et toutes sortes d’atrocités… il a continué le chemin. Il a gémi, il a souffert, il est tombé, il s’est relevé, il a porté sa croix… mais il a quand même été jusqu’au bout…à la croix du calvaire, à Golgotha. C’est là qu’il a été crucifié, c’est là qu’il a été percé, c’est là que sa chair a été clouée. C’est là que la chair est morte quand il a été percé…et quand est-il sorti ? - Esprit et Vie -. Il est mort de la chair, mais en esprit il vit car il est ressuscité. Alléluia !

    Nous aussi qui avons reçu esprit et vie, nous devons accepter les épreuves, accepter la souffrance. Ne restons pas toujours à Getsémané, mais continuons notre chemin…jusqu’à la croix pour clouer la chair car comme il est mort de la chair mais qu’en esprit il vit, et il vit en nous, alors nous ne sommes pas seuls dans l’épreuve…Nous devons parler à notre chair, lui dire non ! Tu es clouée, tu es morte ; et c’est l’esprit qui vit car c’est Esprit et Vie qui est maintenant en moi.

    Mat 26 V 36 à 41 nous parle de Getsémané

    Jésus a bu la coupe de la souffrance car il savait que c’était la volonté de son père et il l’a accepté. Alors nous aussi quand nous sommes à Getsémané et que nous passons des moments d’épreuves et de persécutions, nous devons accepter de boire la coupe de la souffrance pour continuer. Nous ne devons pas dire non, nous n’en pouvons plus… nous ne pourrons pas … Jésus-Christ est notre exemple…et il a pu…

    Alors nous devons aller de l’avant et persévérer pour aller plus loin...Jusqu’au bout car il est avec nous. C’est parce qu’il a été jusqu’au bout, qu’il a été crucifié. On a crucifié sa chair, mais pas son âme ni son esprit. Il est mort de la chair, volontairement, il est ressuscité, et il vit en nous par l’esprit.

    Lévétique 24 V 1 à 4

    L’Éternel parla à Moïse, et dit:

    2 Ordonne aux enfants d’Israël de t’apporter pour le chandelier de l’huile pure d’olives concassées, afin d’entretenir les lampes continuellement.

    3 C’est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d’assignation, qu’Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l’Éternel. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants.

    4 Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Éternel.

    Dieu a parlé à Moïse. Mais mettons-nous à la place des olives.

    Nous sommes appelés à être pressés, brisés, façonnés, transformés, concassés, pour que Dieu puisse extraire en nous une huile pure, non souillée, non infectée ; une huile de sainteté, afin que quand elle est mise dans la lampe, elle puisse éclairer du matin jusqu’au soir et du soir au matin convenablement, avec une bonne flamme, sans fumée, afin que le Saint-Esprit prenne toute la place pour régner en maître et Seigneur et œuvrer pleinement en nous. C’est là, à Getsémané, que Dieu veut que nous soyons brisés, concassés.

    Prenons l’exemple de la fabrication de l’huile de carapate : les grains doivent être pilés avant d’être bouillis, puis écumés à la cuillère pour en extraire une huile pure sans crasse, ayant une bonne odeur qui puisse ensuite être bien utilisée pour les cheveux par exemple afin que ceux-ci soient fortifiés et ayant un bon parfum.

    Si notre huile est contaminée, si elle n’est pas bonne, comment pourra-t-elle être utilisée ? Nous ne ferons qu’attrister Jésus, nous attristerons toujours notre prochain, nos frères et sœurs à cause de notre intérieur qui est sale. Mais il nous est demandé d’enlever, de nous débarrasser de toute contamination, de tout virus en nous pour que nous soyons purs et propres à toute bonne œuvre.

    Nous ne sommes pas appelés à critiquer, à murmurer, à enfoncer nos frères et sœurs dans la foi. Au contraire, nous sommes appelés à leur manifester de l’amour, car c’est l’amour qui triomphe. Si nous les voyons tomber nous ne sommes pas là pour les descendre encore plus bas dans le fossé, pour les enterrer, mais pour les relever, pour les redresser, pour les éclairer…

    Nous sommes le temple du Saint-Esprit et nous devons nous débarrasser des interdits, des souillures car c’est avec l’huile pure que nous pourrons faire l’œuvre. C’est avec l’huile pure que nous pourrons accomplir ce que Dieu nous demande de faire.

    V 3 C’est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d’assignation, qu’Aaron la préparera

    Du temps de Moïse ils allaient prier dans un temple, mais maintenant c’est nous qui sommes le temple du Saint-Esprit ; et le Saint- Esprit ne peut demeurer dans la souillure et c’est ainsi qu’il ne peut avoir tout le contrôle car il est coincé à cause de nos encombrants de nos interdits qui l’empêchent d’agir…Et nous devons nous en débarrasser pour être libres, afin que le Saint-Esprit soit dans un vase pur et sans tâches. Amen…Notre lampe doit être propre.

    On ne met pas de vin nouveau dans une vieille outre sale…elle doit être vidée ; elle doit être propre, neuve.

    Le corps de Jésus-Christ a été mis dans un sépulcre neuf qui n’avait pas encore été occupé…Alors si nous sommes habités par des encombrants, par des interdits, nous devons les balayer, nous nettoyer et laisser la place ornée, lavée, parfumée, éclairée…libre pour que le Saint-Esprit puisse s’installer aisément.

    Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l’Éternel.

    Nous sommes appelés en tant qu’enfant du royaume, à briller aux yeux de Dieu jour et nuit. Nous sommes appelés jour et nuit à avoir autorité sur notre adversaire, notre chair, qui est notre principal ennemi… et nous devons la crucifier car elle nous conduit à la perdition… et nous voulons que notre lampe soit pure et reste allumée continuellement aux yeux de L’Eternel.

    Si nous disons que nous sommes des enfants du royaume, c’est L’Esprit de Dieu qui doit nous conduire maintenant vers notre destinée.

    C’est une loi perpétuelle pour vos descendants.

    V 4 Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Éternel.

    Restons fondés sur le chandelier d’or pur qui est Christ, notre exemple, la pierre angulaire qui n’a ni taches ni rides… Il a accepté la coupe à Getsémané et il a ainsi fait la volonté du Père… jusqu’au bout.

    Avec l’aide du Saint-Esprit nous aussi nous pouvons aller jusqu’au bout et triompher.

    Alors disons merci à Dieu pour tout ce qui nous arrive de bon ou de mauvais… Il ne nous donnera jamais un fardeau trop lourd et que nous ne pouvons porter…

    Soyons donc dans l’obéissance avec un cœur de petit enfant.

    Que notre lampe soit toujours allumée.

    Que notre lampe soit toujours remplie du Saint-Esprit. Amen !!!

    Que le nom du Seigneur soit béni. Amen.

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Être une nouvelle créature

     

    Être une nouvelle créature

    De Marcel Antoine

     

    Message du mercredi 3 juin 2015 de l’évangéliste Marcel ANTOINE

     

    Galates 6 v 16 à 17. Pour comprendre le verset 16 on va lire à partir du verset 11 jusqu’au v 15. (qui parlent de la croix, …être une nouvelle créature).

    La parole nous dit au V 16 : « Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l’Israël de Dieu !»

    V 17 « Que personne désormais ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de Jésus. »

     

    Être une nouvelle créature c’est être maintenant un homme nouveau, une femme nouvelle ; un enfant de Dieu, un enfant spirituel, né non de la chair, mais de l’esprit…c’est une nouvelle personne. Nous sommes transformés. Nous n’avons plus la même attitude ni le même comportement. Nous ne parlons ni ne raisonnons plus de la même façon qu’avant. Nous ne sommes plus les mêmes… Il y a un changement, il y a une transformation. Nous devenons un enfant agréable à Dieu, un enfant de son père.

     

    Je porte sur mon corps la marque de Jésus…Cela veut dire quoi ? Que portons-nous sur nous ? Qu’est-ce que Jésus a porté ?

    Il a porté la croix ; Il a porté la croix à cause de nous. C’est sur la croix qu’il a été crucifié. C’est sur la croix que Christ a été cloué à cause de nos péchés. C‘est sur la croix qu’il a cloué la chair. Il a cloué nos péchés, il a cloué nos souffrances ; Il a cloué tout à la croix et c’est pourquoi il a dit «  Par ses meurtrissures nous sommes guéris et tout est accompli ».Il a tout pris sur lui. Nous aussi nous portons la croix ; nous aussi nous portons la souffrance. Tout ce que Jésus a subi à cause de nous, c’est de même aussi que nous devrions aussi la porter, la subir et aller jusqu’au bout en triomphant…dans la victoire !!! S’il l’a porté, c’est pour nous servir d’exemple. Quand nous rencontrons des difficultés, des problèmes, nous ne faisons pas marche arrière ; nous ne fuyons pas les épreuves… NON ! Nous faisons face  !!! Nous les clouons à la croix car c’est à la croix que nous avons la victoire. Tout est accompli à la croix…et c’est là que nous devons tout clouer, les soucis, les persécutions, les manifestations de la chair… et aller libres maintenant.

    Prenons 2 Corinthien 4 v 10 

    « Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. »

    Nous portons la mort de Jésus.. parce que nous sommes crucifiés avec lui, nous sommes morts avec lui…Nous sommes morts avec Jésus. Si le vieil homme, si la vieille nature sont crucifiés à la croix, alors nous ne sommes plus les mêmes personnes…Nous avons crucifié l’ancienne nature et les anciens raisonnements : Ils sont morts et nous n’allons plus les déterrer pour que nos vies ne soient plus infectées…Non !!!

    Nous vivons en nouveau de vie à cause de la chair qui est clouée…L’eau et le sang sont sortis de Jésus à la croix quand il a été percé par le soldat romain ... et quand est-il sorti ? – esprit et vie. Nous vivons en nouveauté de vie ; nous vivons en esprit et en vérité. Ma chair, notre chair est clouée… Maintenant, c’est l’esprit !! C’est la vie, la vie de Christ maintenant !!Nous ne vivons plus la vieille vie terrestre, mais nous vivons maintenant la vie spirituelle, la vie céleste ici-bas… parce que nous sommes appelés à être un témoignage, un exemple ici-bas. Si nous prenons bien la parole, nous verrons un changement, nous verrons une transformation ; nous verrons s’accomplir ce que nous demandons à Dieu. Nous verrons l’onction couler ; mais pour cela il faut se débarrasser de la vieille nature, la clouer, lui rappeler sa mort…Lui dire : je ne veux plus de toi ; je ne veux plus te servir. Je te cloue…tu m’as déjà trop conduit à l’erreur et à la perdition…Maintenant tu es mort… je te le rappelle. Nous devons apprendre à prendre le bouclier pour arrêter ce qui vient en face de nous. A cause de l’autorité de Christ en nous, nous arrêtons l’ouragan qui vient faire des ravages dans nos vies au nom de Jésus car nous en avons le pouvoir. Prenons le bouclier et ordonnons-lui de faire demi-tour et de faire silence car la parole de Dieu nous dit de dominer sur la nature, sur les poissons etc. Nous devons imposer l’autorité de Christ en nous face à l’ennemi qui se manifeste dans nos époux, épouses, enfants... Ordonnons-lui de faire silence au nom de Jésus car Jésus nous a appelé à être en paix et dans le repos.

    Tout ce que nous demandons par la foi, nous devons le voir s’accomplir dès lors que c’est dans la volonté de Dieu. Proclamons sa parole car elle remplie de puissance et elle ne retourne pas sans avoir accompli ses effets…Nous ne nous battons pas contre la chair et le sang, mais contre les esprits méchants…L’ennemi n’a pas de pouvoir sur nous. La puissance de Dieu le désarme.

    Nous devons nous imposer. Notre autorité ne vient pas de la chair, mais elle vient de Dieu. Et la parole de Dieu nous dit : Voici les miracles qui accompagneront ceux qui ont cru en moi …. En mon nom entr’autre, ils chasseront les démons. Les démons doivent prendre la fuite ! nous ne venons pas dans la chair…non…nous ne nous battons pas contre la chair… non…mais nous nous positionnons et nous prenons autorité au nom de Jésus-Christ…avec la parole de Dieu qui est une épée à double tranchant qui sépare l’âme et l’esprit, moelle et jointure…et l’ennemi fléchit les genoux et prend la fuite… Alléluia !

     

    La marque de Jésus est sur nous ; sa mort et sa résurrection sont là…Nous sommes morts ; et nous devons apprendre…quand on nous critique et nous calomnie, à rentrer dans notre chambre, mettre les genoux à terre, exposer la situation à Dieu, ce à quoi nous sommes exposés ; lui rappeler sa parole qui dit de ne pas lutter contre la chair et le sang mais contre les principautés…Nous ne répondons pas à la chair ; Nous ne nous battons pas avec la chair…mais au nom de Jésus-Christ nous allons mener le combat, détruire les œuvres de l’ennemi, le taillader, lui imposer le silence… L’ennemi n’a pas de pouvoir sur nous…

    J’ai fait un rêve hier soir, c’était une attaque… J’ai vu que je passais quelque part, et j’ai croisé 6 à 7 personnes noires qui allaient dans une direction et moi dans une autre ; et ils me regardaient et moi aussi je les regardais. Mais les 2 plus petits s’avançaient vers moi avec 1 sabre à la main… et je les regardais d’une manière… et je vois comme si j’étais à moto et je les regardais et ils avançaient ; mais j’ai dit au nom de Jésus je n’ai pas peur de vous. Les 2 hommes armés voulaient m’attaquer, mais j’ai aussi sorti mon sabre qui était sous ma moto…et ils ont pris la fuite. Notre épée c’est la parole de Dieu. L’ennemi n’a pas de pouvoir sur nous. L’ennemi n’a pas d’autorité sur nous… Il doit prendre la fuite… Mais pour prendre les armes pour affronter la situation, Il nous faut demeurer dans la parole…saisir notre autorité dans la parole pour lancer notre épée pour le désarmer.

    Son épée n’est pas plus puissante que la nôtre. Avec la parole de Dieu nous allons renverser les montagnes, renverser les forteresses, détruire les plans de l’ennemi…le désarmer avec la parole. Là où nous sommes, l’ennemi ne doit pas rester…il doit prendre la fuite.

    Demeurons dans la parole ; prenons-la à cœur. Nourrissons-nous de la parole qui est la vérité, qui est Christ lui-même, pour résister au diable.

    Quand la parole est en nous, nous sommes fondés, établis, et nous marchons en vainqueurs maintenant.

    Devant nous les démons doivent prendre la fuite…Nous avons l’exemple de serviteurs de Dieu qui faisaient fuir les démons… Nous devons entrer dans cette dimension…Et c’est en persévérant, en restant dans l’humilité, en demeurant dans la parole, ensemble dans l’unité, en s’exhortant, s’édifiant, se fortifiant mutuellement que nous serons des hommes faits, à l’image de Christ...et non des chrétiens flottants.

    Séparons-nous de tout ce qui nous préoccupe et qui nous pompe notre temps et nous empêche d’être dans la présence de Dieu.

     

    DIRE : Seigneur attire mon cœur à ta parole, à ta présence car c’est dans ta présence que je veux demeurer. Tu dis que c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle…Je désire que mon cœur soit rempli de toi, de ta parole Seigneur. Que ton Esprit-Saint me conduise et m’aide…Là où je suis faible, aide-moi Seigneur… car tu as dit que sans toi nous ne pouvons rien faire…Mais gloire à ton saint nom, tu as dit que tu as fait de nous ton habitation, le temple du saint- Esprit…Alors que ton Saint-Esprit puisse m’aider, me conduire, me révéler…je veux, c’est le désir de mon cœur … je le désire Seigneur mais je ne peux pas… mais Seigneur toi tu peux m’aider…Tu as dit « invoque-moi et je te répondrai ». C’est une prière…

    Quand nous crions à notre père il est là pour nous aider. Nous tous nous avons des enfants que nous défendons, que nous protégeons, que nous éduquons…de même notre Père céleste est là aussi pour nous défendre, nous protéger, faire notre éducation afin que nous ne soyons point flottants, ni des cymbales retentissantes.

    Nous devons comprendre le plan que Dieu a destiné pour nous, pour que nous le vivions…Pour que nous voyions l' impactation et l’efficacité de la parole dans nos vies.

    Demeurons, persévérons, tenons fermes dans la foi…dans la foi…dans la foi…dans la foi.

    Si Dieu nous donne toujours cette parole dans cette même condition, c’est parce que Dieu veut faire quelque chose ; Dieu veut nous emmener à quelque chose ; Dieu veut sceller quelque chose en nous, enraciner quelque chose en nous ; Dieu veut que quelque chose prenne vie en nous, et que cette chose la puisse enfanter, sa présence …

    Il y a beaucoup de choses dans ce monde, pour nous éloigner de Dieu, pour nous empêcher de nous consacrer pleinement à Dieu. Mais si Dieu nous a mis à part, c’est pour que nous soyons consacrés à Lui, à Lui seul ; que nous soyons entre ses mains, que nous soyons ses instruments.

    Quelque chose que l’on consacre, c’est quelque chose que l’on réserve, c’est quelque chose que l’on met à part, c’est quelque chose qui doit être précieux, important. ALLELUIILA !

     

    Prière

    Nous restons sur cette parole et nous allons demander à Dieu que nous puissions nous consacrer à Lui, que nos oreilles soient fermées à toutes paroles vaines qui peuvent souiller nos pensées.

    Nous voulons nous éloigner de toutes ces paroles vaines pour que nos cœurs ne soient ni touchés, ni affectés par la tristesse, ni blessés. Disons à Dieu de fermer nos oreilles pour que nous ne nous révoltions pas et que nous ne laissions pas revenir la vieille nature. Non… nous devons rejeter tout cela loin derrière nous et aller de l’avant… Seigneur je marche dans la sanctification. C’est là que Dieu veut que nous arrivions.

    Demandons à Dieu de nous aider dans nos faiblesses. Dire Seigneur j’ai compris mais aide-moi à me débarrasser de la chair qui est là, toujours présente… aide-moi à la crucifier afin que je sois cette nouvelle créature

    Rappelons à la chair qu’elle est morte.

    Demandons à Dieu de nous aider dans nos faiblesses.

    Que ce soit le cri de nos cœurs ce soir.

    Nous sommes dans le temps, nous sommes dans le temps. Nous voulons l’onction, alors mangeons et vivons la parole.

    Nous voulons revêtir la nature divine, la nature de Christ pour être des vases d’honneur entre Ses mains.

    V 17

    « Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette voie. »

    Restons dans cette voie… suivons cette voix… pou nou ni la paix… Cette parole n’est pas le fruit du hasard.

    Amen

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique