•  

     

     

     

    Tu es aimé !

     

    Tu es aimé !


    Être aimé, être estimé ! Tant de personnes - jeunes et moins jeunes - m'ont avoué : "Personne ne m'a jamais vraiment aimé. Personne ne s'intéresse à moi." Combien je suis heureuse alors de pouvoir leur dire : "Tu es aimé ! Dieu te fait une déclaration d'amour !" Dieu te dit dans la Bible, dans Esaïe, chapitre 43, verset 4 : "Parce que tu as du prix à mes yeux, tu es honoré et je t'aime." " Tu es pour moi très précieux. Tu es pour moi comme un trésor fabuleux " - Voilà ce que dit le Dieu Tout-Puissant, à toi et à moi, personnellement.

    Dieu m'a prouvé son amour - L'amour de Dieu, ce n'est pas seulement des mots - c'est un acte. L'amour de Dieu se nomme : Jésus ! En Jésus, nous voyons Dieu à cœur ouvert. Dieu a donné son fils Jésus en sacrifice, afin que nous ayons la paix, afin que nos fautes soient effacées. Ainsi, jour après jour, nous pouvons vivre du pardon de Dieu. A travers Jésus, nous sommes estimés et honorés de la part de Dieu. Il prend soin de nous et s'inquiète de nous. Il pense à nous et s'occupe de toutes les choses de notre vie. Christ est le vivant et le ressuscité. Il vient à nous, au milieu de notre solitude, et nous ne sommes plus seuls. Il nous écoute et parle avec nous.

    Tu es aimé tel que tu es !
    L'amour de Dieu signifie : je t'estime !
    L'amour de Dieu signifie : je t'honore !
    L'amour de Dieu signifie : je suis avec toi !
    L'amour de Dieu signifie : je pense à toi !
    L'amour de Dieu signifie : je parle avec toi !
    L'amour de Dieu signifie : je t'écoute !
    Tu es aimé - telle que tu es !
    Tu es aimé - tel que tu es ! K. B.

     


     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Tout cela qui sent l’homme à mourir

    Tout cela qui sent l’homme à mourir me convie

    Théodore Agrippa d'Aubigné

    … Tout cela qui sent l’homme à mourir me convie,
    En ce qui est hideux je cherche mon confort :
    Fuyez de moi, plaisirs, heurs, espérance et vie,
    Venez, maux et malheurs et désespoir et mort !

    Je cherche les déserts, les roches égarées,
    Les forêts sans chemin, les chênes périssants,
    Mais je hais les forêts de leurs feuilles parées,
    Les séjours fréquentés, les chemins blanchissants.

    Quel plaisir c’est de voir les vieilles haridelles
    De qui les os mourants percent les vieilles peaux :
    Je meurs des oiseaux gais volants à tire d’ailes,
    Des courses de poulains et des sauts de chevreaux !

    Théodore Agrippa d’Aubigné, Stances

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Valse mystique

    Valse mystique

    Gaston Couté

    A mon ami Abel Renault.

    Le soir, quand paraît la première étoile,
    Les coeurs de tous ceux qui sont morts d’amour
    Viennent vers la terre et fendent le voile
    Qui les cache aux yeux des vivants, le jour.
    Alors, dans la nuit brune et fantastique,
    Leur sang meurtri pleut et retombe en pleurs
    Sur l’herbe, troublant la mélancolique
    Chanson de sanglots du vent dans les fleurs.

    Et les coeurs en peine, et les pauvres coeurs
    Dansent dans les airs la valse mystique !…

    Ils accourent tous !… le coeur du poète
    Et de son amante aux yeux langoureux,
    Le coeur de l’éphèbe à la blonde tête,
    Le coeur torturé des vieux amoureux,
    Le coeur de la vierge aimante et pudique,
    Le coeur de la femme aux baisers trompeurs,
    Ils accourent tous !… pris d’un nostalgique
    Besoin de revoir le val des douleurs.

    Et les coeurs en peine, et les pauvres coeurs
    Dansent dans les airs la valse mystique ! …

    Ils tournent noyés dans des flots d’extase,
    Parmi des parfums lourds et capiteux
    Tandis que la lune au front de topaze
    Etincelle au fond du ciel nébuleux ;
    Et leur tourbillon noir et magnétique
    Poursuit son chemin, semant des lueurs
    D’or en fusion dans la magnifique
    Splendeur de l’espace aux vagues pâleurs.

    Et les coeurs en peine, et les pauvres coeurs
    Dansent dans les airs la valse mystique !…

    Mais, sitôt que perce un clair rayon d’aube
    Et qu’un chant d’oiseau bruit dans le vallon,
    Leur essaim léger au loin se dérobe
    Et plus rien !… alors, plaintifs, ils s’en vont,
    Pour rentrer, passer sous le grand portique
    D’azur diaphane enlacé de fleurs
    D’opale où le Dieu calme et pacifique
    Dénombre, un par un, le troupeau des coeurs.

    Et le lendemain, tous les pauvres coeurs
    Reviennent danser la valse mystique.

    Gaston Couté

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Poème d'un enfant pour ses parents
     

    Poème d'un enfant pour ses parents



    Maman et Papa

    Mes plus beaux poèmes

    Ma maman dit que j'ai la peau belle et douce

    Ma maman dit que j'ai une belle voix

    Mon petit papa dit qu'il n'aime que moi

    Mon petit papa dit qu'il veut que je pousse

    Un poème pour ma maman pour son coeur

    Une poésie pour ma maman tout en douceur

    De tendres mots pour mon papa que j'aime

    Des vers tendresse pour lui écrire un poème

    Mes parents me protègent du vent de la vie

    Mes parents, je suis votre enfant, votre envie

    Tendres maman et papa, je vous écris mon amour

    Des mots, des bisous pour vous deux tous les jours

    Hamo

    Poèmes écrits par des enfants sur tous les thèmes,

    de la poésie et des textes poétiques et des chansons pour enfants

    Merci Sylvie Erwan

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    LES GRANDES EAUX NE PEUVENT ÉTEINDRE L'AMOUR

     

    "Mets moi comme un sceau sur Ton cœur,
    Comme un sceau sur Ton bras ;
    Car l'amour est fort comme la mort,
    La jalousie est dure comme le séjour des morts,
    Ses fièvres sont des fièvres brûlantes,
    Une flamme de l’Éternel.
    Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour,
    Et les fleuves ne le submergeront pas ;
    Quand un homme offrirait tous les biens
    de sa maison contre l'amour,
    On ne ferait que le mépriser."

    Cantique des cantiques 8 / 6 - 7

    La plus belle déclaration d'amour qui existe :

    C'est celle de Dieu envers Ses créatures
    Qu'Il a formé de Ses mains si pures,
    Si belles, si parfaites.

    Il dit :

    "Je t'aime d'un amour éternel !"

    Dieu t'appelle Son Épouse.
    Sois docile et douce !
      Épousede Christ,
    Car Il t'aime à l'infini.
    Sa tendresse n'a pas de prix,
    Son affection, Son sourire,
    De donnent envie de vivre,
    De poursuivre ce chemin,
    Comme une danse sans fin ...

    ©Lysdesaron

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique